Notre groupe – NEXTHOPE et MASS’IN – vient de déposer une plainte contre l’annonceur et le journal quotidien malgache en question

RANARISON Tsiavo, CEO – Groupe NEXTHOPE – MASS’IN -, menace les journaux malgaches de diffamation en cas de publication des communiqués de presse que Solo s’apprète de publier.

 

 

Antananarivo, le 11 juillet 2017

A la Direction de Publication
LA GAZETTE

Madame, Monsieur,

Ce mardi 11 juillet 2017, le quotidien TIA TANINDRANA a consacté quatre (4) pages pleines de publicités qui ne sont en réalité que des articles rédigés par Sieur Solo ANDRIAMBOLOLO-NIVO dans le but de se victimiser et discréditer les décisions de justice définitives (juqu’à la cour suprême) rendues contre lui.
Pour information, ce sieur Solo ANDRIAMBOLOLO-NIVO a été condamné successivement par ls juridictions de  première instance, d’appel et de cassation coupable de faux et usage de faux , d’abus de biens sociaux et faux en écriture de commerce commis au préjudice de Tsilavo RANARISON avec une peine de deux (2) mois de prisons avec sursis et 1,5 Milliards Ar de dommages et intérêts.

Ces articles (passés en ancart publicitaire) ont pour principaux objectifs de diffamer personnellement mon nom (Tsilavo RANARISON) et dénigrer les sociétés du groupe NEXTHOPE et MASS’IN.

Notre groupe vient de déposer une plainte contre l’annonceur et le journal quotidien en question.

Aussi, nous vous prions de bien vouloir ne bien vouloir ne pas publier ces articles dans le cas où votre département régie publicité searit sollicité par le même annonceur.

Nous vous prions d’agréer Madame, Monsieur l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Tsilavo RANARISON
CEO – Groupe NEXTHOPE -MASS’IN

 

Les encarts en question sont les suivants

 

NON A L’INSTRUMENTALISATION DE LA JUSTICE